Séance cinéma: Sur le chemin de l'école

Séance  cinéma du 16 OCTOBRE 2013
CINEMA LE PRADO MARSEILLE
CLASSE DE 6éme

 SUR LE CHEMIN DE L ECOLE
Un film de PASCAL PLISSON

affiche-du-film-sur-le-chemin-de-lecoleAvoir la possibilité d’aller à l’école, dit la voix « off » au début du film, est la plus belle chose au monde et la plus riche qui soit offerte à l’homme.

Ce long métrage, documentaire, de PASCAL PLISSON ou les personnages nous font vivre leurs véritables histoires, nous emmène à travers des paysages magnifiques, aux quatre coins de notre planète :de la Patagonie au Haut-atlas Marocain, de  la savane du Kenya, aux plateaux du Bengale et de l’Inde

10 adolescents, dont un handicapé, avec une volonté verrouillée au corps et dans l’esprit. parcourent,25 20 et 15 kilomètres chacun pour rejoindre leurs écoles et pour certains, le retour du soir à la « maison ».

Leur crédo pour :grandir, devenir, être et surtout rendre heureux et fiers leur parents, c’est d’aller à l’école.

Ils savent, comme un instinct farouche que leur salut d’homme, que leur statut social, que leur dignité sur cette terre doit passer par l’école.

Le merveilleux de ces enfants, c’est qu’aucun moment, ni leur handicap physique, ni leur condition sociale (misérable pour certains) ni l’obstacle géographique surhumain ne sert de prétexte à un échec éventuel ;

Le bonheur de pouvoir aller à l’école et de parcourir la savane au péril des éléphants ou la rocaille de l’ATLAS efface la fatigue et au contraire décuple cette volonté primale.

Ils seront nous dit le film, vétérinaire, pilote de ligne, boursier au mérite pour des études supérieures ou ambassadrice pour la cause des femmes  contre l’an alphabétisation

Un document merveilleux, avec un souffle d’espérance suffocant sous-tendu par les sourires de ces 4 enfants du monde.

On ne peut, avec modestie certes, s’empêcher de rapprocher notre mission éducative de la centralité de ce film documentaire, tant notre socle de  valeurs et les raisons primaires de ses fondateurs avaient déjà en prémices école et dignité, école et savoir, école et humanisme sans tabous ni préjugés.

Les élèves ont aimés ce film et je ne suis pas certains que quelques larmes n’aient pas coulées, secrètement, discrètement, tant la vérité des ces enfants…………..les larmes ont toujours leurs secrets ……laissons les couler…..elles nous disent des choses.

Merci à Cathy BOYER pour sa suggestion pour ce film à Lévana et aux élèves de la Classe de 6éme Bravo pour leur attitude exemplaire.

                                        Marcel BENKIMOUN

Représentation théâtrale à l'école

baudelaire

Au programme des élèves de 1er S, dans le cours de Mme Sanchez, Baudelaire semble plus accessible et plus facile à déchiffrer grâce à l’intervention théâtrale d’un comédien.

Expérience renouvelée tous les ans avec succès, hors des sentiers battus, livrant à nos élèves un prisme sur Baudelaire plus éclairant et moins hermétique.

Merci le Comédien

 Marcel Benkimoun

JOURNÉES EUROPÉENNES DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE JUIFS DE France

JOURNÉES EUROPÉENNES DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE JUIFS DE France

 ITINÉRAIRES CULTURELS GEOLOCALISES sur APPLICATION

 Membre de l’Union Française des Itinéraires Culturels du Conseil de l’EUROPE, le J. C. E. P. J-France , sous la Présidence de Mr R ELMALEH ,et de Mr CL NADJARI Président d’honneur et fondateur, nous a fait découvrir toutes les facettes du patrimoine Juif de Provence ,aussi bien matérielles que spirituelles et culturelles.

2 Journées riches d’enseignement qui nous ont permis de mesurer combien en cette année 2013 ,mémoire ,patrimoine et éclairantes perspectives d’avenir devaient et pouvaient sans cesse cohabiter.

Installés en France à l’aube du 1er Siècle, les Juifs de Provence, trouvent refuge ,après l’expulsion du Royaume de France au XIVème, Siècle dans les Etats Pontificaux D’Avignon et du Comtat Venaissin .

Ils sont hélas confinés dans des « carrières »nom local de Juiverie ou Ghetto.

Les marques de leur passage, de leur présence, de leur fidélité au souverain clément pour l’hospitalité, sont encore présentes aussi bien au cimetière Juif de St Rémy de Provence, qu’à Cavaillon ou Carpentras.

Arles atteste de 3 fours à Matsot, de plusieurs boucheries  et de 2 Mikve.

Tarascon d’une petite « carrière », Avignon d’une juiverie,  Cavaillon : synagogue, maison du rabbin.

Carpentras atteste des Juifs dés 1276 (rôles des Impôts) et nous offre aujourd’hui la plus belle et la plus ancienne synagogue de France.

Voilà, c’est ce que les élèves de ORT MARSEILLE ont pu découvrir, par une belle journée ensoleillée à travers cet itinéraire Provençal.

Mais, la fidélité s’exprime aussi envers la langue et la reconnaissance envers la terre d’accueil

Ainsi l’illustration , par la musique dans un répertoire à la fois profane et sacré ,dans un dialecte Judeo-Provencal, le « chouadit »a été la part la plus exaltante et la plus riche de ce modèle de »douce »intégration.

Un concert magnifique ou avec ironie, oud  galoubet, tambourin, vielle à roue et percussions, le juif du Comtat Venaissin a su transformer

« AZ YACHIR MOSHE ;alors mohe chanta ….LE PASSAGE DE LA MER »

EN UNE CHANSON DE MARIN !!!!!Trop fort dirons-nous à Marseille. !!!!!

Merci de ne pas avoir tenu à l’écart nos élèves de ces instants et de ces découvertes, merci  à tous les maires de France  ainsi qu’a Mr le Sénateur Maire d e Marseille J CL GAUDIN, unis par une charte, celle de maintenir vivant ce patrimoine,, en fait, patrimoine aussi de la France.

                                                                                             MARCEL  BENKIMOUN

Lien musical: Groupe NEKOUDA, musique Judéo-provençale
3.El nora
4. El Nora

8. Az yachir moche
12.Had Gadia

DSC08536 DSC08533 DSC08543 DSC08548 DSC08527 DSC08522 DSC08516 DSC08509 DSC08501 DSC08503 DSC08492